vendredi 26 septembre 2008

Jour 13 - De Kauai à Maui en passant par la Wailua River

Ça nous déchire le coeur (si si !) mais on doit quitter Hanalei aujourd'hui... Ce havre de paix est fait pour nous accueillir de nouveau, dans quelques années, pour plus de jours que cette année...Le paradis sur terre n'existe peut-être pas mais on a trouvé un endroit qui y ressemble à 99.9 % !

On quitte donc le Ha'ena State Park, repliage de tente et de sacs de couchage au mieux pour que tout rentre dans les sacs...ce soir, tout devra d
e nouveau entrer dans les soutes d'un avion qui nous emmènera sur l'île de Maui, à l'Est...avec une petite escale de quelques minutes sur le tarmac d'Honolulu.



Sortie de tente...

L'aéroport de Lihue est à environ 1h30 et on décolle en fin de journée, vers 17h00...sauf que voilà, nous, on a envie de profiter de Kauai jusqu'à son dernier i...et on a prévu d'aller faire une excursion en Kayak sur la Wailua River, sur la côte Est, avant d'aller attraper l'avion !

Pas traîner donc, pour être dans le timing...car la petite balade en kayak nous est annoncée dans le guide comme durant environ 3 heures aller-retour...en même temps, c'est quand même les vacances et c'est quand même Hanalei...qu'on peut pas quitter à la va vite comme ça !

Avant d'aller prendre le petit déj, nous nous rendons donc à Kee Beach une dernière fois. Histoire d'admirer ce paysage de bout du monde, et de remplir l'un de nos petits sacs plastiques emmenés de Paris avec le sable de cette plage qui sera désormais pour nous classée dans la catégorie "Lieux Mythiques" de notre cortex souvenérial (ben oui, le cortex où on range tous nos souvenirs de vacances...qui est chez nous, un peu plus volumineux que le cortex "tafal"...celui où on range les trucs à faire au boulot...et qu'on oublie souvent !).


Kee Beach...last view

Sur la route du retour vers Hanalei, à chaque pont, on se dit que c'est la dernière fois qu'on le passe, à chaque plage qui défile devant nous, on se dit qu'il faudrait s'arrêter pour une dernière photo, une dernière bouffée d'air...Mais le temps nous est compté !




L'église d'Hanalei, la Wai'oli Hui'ia Church - 1912

Les vieux ponts à voie unique empêchent les gros camions d'atteindre Halanei...du coup même les approvisionnement de première nécessité (voir ci-dessus) se font par des petits camions.

Le petit déj englouti, nous mettons donc le cap à l'Est pour descendre le long de la côte vers le petit village de Wailua, à l'embouchure de la Wailua River...oui, je sais, ils se sont pas foulés pour les noms...non mais vous vous imaginez si on appelait la Seine la "Paris River"....ou la Garonne, la "Toulouse River"...non mais franchement, n'importe quoi !

A Wailua, on galère un peu pour trouver l'endroit d'où on part mais en fait, c'est vraiment au bord de la route qui longe l'océan, à l'embouchure de la rivière...faut être con pour chercher ailleurs et pourtant, pour tout avouer, c'est ce qu'on a fait au début !!!

Bref, là, un gars loue ses kayaks 2 places, le sac hermétique pour mettre toutes tes affaires auxquelles tu tiens (genre le passeport...quoique, si tu le perds, tu peux pas quitter Hawaii...jt t'es obligé de rester...j'aurais dû y penser sur le moment...maintenant que je suis rentré à Paris, c'est un peu tard !) ....bref, le tout pour environ 50 USD...pas donné mais bon, il est un peu tout seul dans la place et on a pas le temps.

On lui demande quand même de nous confirmer qu'en 3 heures on a le temps d'aller jusqu'au Secret Falls et de revenir pour choper notre avion...il nous dit que ça le fait...on fait une confiance aveugle à ce gars qu'on ne connaît ni d'Eve ni d'Adam mais qui, s'il nous a raconté des cracs, pourrait nous faire rater notre avion pour Maui !

La rivière est super calme, très très peu de courant mais par contre, faut pagayer longtemps...au bout d'un moment, la rivière se sépare en deux et devient plus sombre, nous sommes entourés par la végétation et la profondeur se réduit...jusqu'à ce qu'on touche le fond...au sens propre

Au vu des quelques kayaks remontés sur les cailloux du bord, on en déduit que c'est ici qu'il faut stationner son embarcation pour démarrer le trek...enfin, la balade mais ça fait moins aventure alors moi je dis le trek et puis c'est tout (big up to Philippe L. !)



Fin du pagayage...parking à Kayak pour finir à pied jusqu'à la cascade

Bon, on prend nos affaires et on laisse le Kayak là, tout seul...pas d'antivol, pas un cadenas nul part, parano comme on est, on se dit que quand on reviendra, y'a des chances pour que y'ait plus un seul kayak et qu'on meurt de faim ici...comme des cons !

Mais bon, on a pas le choix hein !

1ère étape : traverser la rivière...ben ouais, parce que l'accostage était compliqué rive gauche alors on s'est garé rive droite...sauf que le départ du chemin, ça a l'air d'être rive gauche...et vas y que je te traverse la rivière à pied, de l'eau jusqu'à la taille, que je marche sur des trucs que je sais pas ce que c'est et que y'a des trucs qui te frottent les jambes et que tu sais pas non plus...booooooooouuuhhh.

2ème étape : le chemin jusqu'au Secret Falls...un calvaire...ou une thalasso...c'est selon qu'on est fan de Serge Blanco ou pas...en fait, tout le chemin est sous les arbres...et on est dans un climat tropical...le sol est donc boueux au possible...on glisse, moi, avec mes tongs (c'était écrit que le chemin était super facile), j'ai les pieds qui collent, je manque de me casser la gueule une bonne dizaine de fois avant de laisser tomber...et de finir pieds nus...

Et ben figurez vous que marcher pieds nus dans la boue, c'est finalement pas désagréable et moins glissant qu'avec des chaussures !

D'ailleurs, les quelques personnes qu'on croise sur le chemin ont souvent eu le même réflexe !

3ème étape : les "séancorloin"...non, ce n'est pas un animal, c'est la question que tout le monde se pose quand on se croise sur ce chemin qui paraît beaucoup plus long qu'annoncé dans les guides : d'où la question..."c'est encore loin ???" que tous les gens que tu croises te pose. D'ailleurs, c'est là qu'on voit que l'Homme n'a pas une notion du temps universelle...certains nous annoncent 10 minutes, d'autres 1/2 heure...ça rassure....contrairement à ce qu'aurait souhaité J6M, nous ne sommes pas tous identiques !

4ème étape : les cascades...je vous laisse voir la photo et juger par vous-mêmes.


Les Wailele Mea Huna...également appelées "Secret Falls" tellement il faut les trouver !

Alors je ne sais pas si vous aurez le même jugement que moi, mais franchement, ça vaut pas tout ce trajet. C'est certes joli et sauvage...mais faudrait enlever les gens...parce que là, le côté sauvage ressemble un peu à une station service un dimanche soir de retour de week-end sur l'autoroute de Normandie...J'exagère mais c'est un peu l'impression qu'on a eue !


Et une paire de tongs ruinée...une !

Bon, voilà, un peu de repos, de massage de pieds, et au bout d'un petit quart d'heure, on fait demi-tour, direction le kayak, la voiture puis l'avion !

Forcément, on croise encore des Séancorloin, forcément, on manque de se casser la gueule autant de fois qu'à l'aller et forcément, la rivière n'a pas baissé de niveau et est toujours habitée par des bêtes bizarres !

Par contre, le kayak est encore là (en tout cas, ça ressemble au nôtre !).

De nouveau pagayage buccolique et retour à la case de l'oncle...loueur de Kayak.

On est pleins de boue et on prend l'avion dans 2 heures...on se rince chez le mec, on essaye de pas ruiner la voiture. Les serviettes sèchent sur les sièges arrière avec les maillots de bain...c'est Tchernobyl dans la voiture !

Arrivés à l'aéroport de Lihue, direction le parking des loueurs de voiture, qu'on vide devant le mec...qui finalement ne trouve rien à redire à notre façon de bichonner sa Ford et nous salue d'un Malaho (au revoir en sHawaïen) sympathique !


Le vol sur Go! se passe bien, l'escale à Honolulu se fait en 2 temps-3 mouvements, on descend de l'avion, on marche 20 mètres sur le tarmac et on monte dans l'autre avion à côté...qui a dit que c'était compliqué les correspondances dans les aéroports ?

Les pilotes de la Go!...c'est à la cool...boule à facettes et sondes pitot en option !

Et puis voilà, atterrissage sur l'île de Maui, notre dernière île avant de revenir à Honolulu pour les derniers jours.

Le soleil est déjà couché. On récupère une voiture...non sans avoir dû discuter un certain temps pour pas qu'ils nous refilent une Chevrolet Impala pourrie comme on avait eue sur Big Island.

Résultat, de nouveau une Ford Fusion...parfait, ça nous va !


On branche le GPS et on se dirige vers l'hôtel où nous avons réservé quelques nuits : le Maui Sunseeker, du côté de Kihei, sur la côte Est.

Un petit resto japonais avec une ambiance de karaoké immense (nous sommes Vendredi soir et y'a promo sur les sushis...du coup, on s'est régalés !!!) et une bonne nuit de sommeil pour pouvoir rêver de Kauai qu'on vient de quitter et imaginer Maui qui nous tend les bras !

1 commentaire:

la rouquine a dit…

olala on s'en prend plein les mirettes par ici! Vraiment super blog et super trip! une vraie mine d'or aussi quand on s'apprête à y aller :-)

j'ai cependant une question à 100 points : de big Island ou kauai, laquelle avez-vous préférée? n'ayant qu'une semaine on ne pourra en faire qu'une des deux.... alors je voudrais bien l'avis de "spécialistes" ;-)

Merci!