mercredi 17 septembre 2008

Jour 4 - Big Island - Kealakekua Bay

Aujourd'hui au programme une journée mixant faune et histoire. Une sorte de Shuaïaïa livre from Hawaii. Nous allons en effet descendre 80 kilomètres plus au sud, sur la côte ouest, vers une baie nommée "Kealakekua Bay" (toujours des noms en k...on s'y perd !!).

On va donc commencer par le côté histoire.

Kealakekua veut dire "Chemin de Dieu", en référence à Lono un Dieu Hawaiien. C'est d'ici, affirme la légende, que Lono partit au loin , promettant de revenir un jour.

Cette baie est principalement connue pour être l'endroit où accosta le Capitaine Cook le 17 Janvier 1779. Et pour vous expliquer qui était le Capitaine Cook, et bien je pourrais vous dire d'aller au musée du Quai Branly qui parle un peu de lui ou bien de lire la courte biographie que je vais faire l'effort de vous décrire.

Monsieur Cook (parce qu'il mérite bien qu'on l'appelle "Monsieur") est né en 1728. Il était membre de la marine royale britannique, et il réalisa 3 expéditions dans l'Océan Pacifique, entre 1768 et 1779, à l’occasion desquelles il fut le premier Européen à débarquer sur la côte Est de l'Australie, en Nouvelle-Calédonie, aux îles Sandwich et à Hawaii. Il cartographia des zones jusqu'alors méconnues et rencontra des peuples inconnus des européens.

Quand il arriva à Kealakekua Bay, les hawaiiens étaient en plein milieu d'une cérémonie religieuse locale en l'honneur du dieu Lono. Certains hawaiiens crurent alors que Cook était l'incarnation de Lono, dont le bateau évoquait le radeau décrit dans les contes.

Cook et son équipage furent donc accueillis comme des hôtes de marque et restèrent plusieurs semaines, puis ils repartirent pour la suite de leur croisière...euh, pardon, de leur expédition.
Mais après avoir enduré des dommages pendant une tempête, les bateaux durent faire demi-tour et regagnèrent la baie deux semaines plus tard.


Au cours de cette seconde escale, des tensions se firent sentir entre les indigènes et les Britanniques et plusieurs bagarres éclatèrent.

Le 14 février
, des Hawaiiens volèrent une chaloupe (peut être pour aller fêter la Saint Valentin du côté de Tahiti...). Les vols étant courants lors des escales, Cook avait pour habitude de retenir quelques otages jusqu’à ce que les biens volés soient restitués.

Cette fois, il prévoyait de
prendre en otage le chef de Hawaii, Kalaniopu’u.

Une altercation éclata avec les habitants qui attaquèrent les anglais à l’aide de pierres et de lances.
Les Britanniques tirèrent quelques coups de feu mais durent se replier vers la plage.

Cook fut atteint à la tête et s’écroula. Les Hawaïens le battirent à mort, puis enlevèrent son corps. Les anglais en ont récupéré quelques bouts plusieurs années plus tard...


Aujourd'hui, sur la rive nord de la baie se dresse un obélisque en hommage au capitaine Cook ainsi qu'une plaque située dans l'eau, au lieu supposé où il poussa son dernier soupir.




Le lieu de l'obélisque a été officiellement cédé à la Grande Bretagne et fait officiellement partie du territoire britannique (c'est pour ça qu'il est pas en super état ?? C'est vrai cela dit que ça fait un bout pour venir passer un p'tit coup de peinture)

C'est ce lieu que nous allons rejoindre aujourd'hui. Et pour ça, on va faire travailler nos bras aux muscles saillants (si si !) en louant un kayak et en traversant la Baie (environ 45 minutes de pagaillage et la même chose au retour).

Nous emmenons avec nous nos palmes, masques et tuba puisque la baie est réputée pour offrir des fonds marins magnifiques. On sautera donc dans l'eau dès que le besoin s'en fera sentir.

En ce début de matinée, le soleil est de la partie et, après avoir négocié ardemment avec le loueur de Kayak, on commence la traversée, au pied des falaises de la baie, en direction de la rive nord.

Vu que nous sommes le matin, l'océan n'est pas trop agité donc la traversée se fait sans trop de problèmes et sous le soleil.

Au mileu de la traversée, on voit apparaître des ailerons à la surface de l'eau...mmmmm....on nous avait dit que Jurassic Park avait été tourné à Hawaii mais pas les dents de la mer !

Après plusieurs observations, le calme revient dans le kayak...nous sommes entourés par des dauphins !!!!

Elsa enfile à tout vitesse ses palmes et son masque tuba et plonge pour partager quelques moments avec les dizaines de dauphins qui se baladent dans le coin, la partie basse de la baie servant en fait de nurserie pour les mères dauphins...

Expérience unique que de nager avec des dauphins sauvages en plein Océan Pacifique !

Après plusieurs minutes de batifolage, on reprend les pagaies pour poursuivre notre route jusqu'au monument de Cook. Accostage presque facile sur la roche volcanique...et re-masque tuba...nous avons en effet les pieds dans un véritable aquarium !!!

Au moment de sortir de l'eau, je m'ouvre littéralement le pouce contre du corail...ça pisse le sang, c'est pas beau à voir...j'aurais fait grand plaisir à une famille de requins...une touriste sympa qui a accosté là aussi me passe du désinfectant....y'a des gens prévoyant quand même mais bon, c'est pas ça qui va me refermer le pouce...!! A l'heure où j'écris ces lignes, la cicatrice est encore visible...! (Oui plaignez-moi !!)

Bref, on va faire un petit tour pour voir le monument de Cook et on reprend le kayak pour faire le trajet inverse, au pied des falaises et sous les nuages qui sont venus cacher le soleil.


D'ailleurs, il se dit que dans les temps anciens, ces falaises étaient le lieu de sépulture d'un royaume hawaiien. Les ossements du défunt étaient (paraît-il) confiés à un enfant avant qu'il soit descendu, attaché à une corde, le long de la paroi afin qu'il les place dans l'un des nombreux trous volcaniques de la falaise.

Une fois les ossements enterrés, la corde était coupée, précipitant l'enfant vers la mort et gardant ainsi le secret de leur cachette. C'était un honneur d'être choisi pour cette tâche...mais on va dire que moi, j'ai pas d'honneur...hein ?

Bref, on pagaie, pagaie, pagaie et on accoste tranquillement au lieu de départ.


Après une petite pause bien méritée pour manger, on commence à remonter vers notre campsite au Nord en longeant la côte volcanique.





On s'arrête à un moment sur le bord de la route pour laisser notre trace sur l'ile, comme le font tant de gens. En fait, le principe consiste à poser des pierres de corail sur les roches volcaniques noires. Effet garanti ! Alors nous, en guise de souvenir, on écrit la date du mariage, le 21 juin, parce que c'est quand même le voyage de noces !!!!


Enfin voilà, une fois tous nos p'tits cailloux posés, on passe faire les courses (non sans faire un détour de 40 km étant donné que l'ile est très peu habitée et qu'il y a très très (mais vraiment très) peu de magasins, même pas une petite épicerie de quartier...!

Au final, on arrive à la nuit tombée au camping...apparemment, des nouveaux occupants sont arrivés dans la journée. Du moins c'est ce que semble nous dire le panneau !


Allez, on mange vite fait et on va se coucher, demain, au programme c'est l'ascension du volcan le plus haut d'Hawaii : le Mauna Kea.

Je vous laisse avec la vidéo du jour (et toujours en musique...alors poussez les enceintes à fond !)


video

2 commentaires:

anissa a dit…

Bonjour,
nous decouvrons seulement votre blog et je me permets de vous faire remarquer qu il s'est ecoulé plus de 2/3 jours depuis votre dernier recit. Allez, la suite, la suite!!!!!!
nous esperons avoir le plaisir de vous lire prochainement.
cordialement
Anissa

les zamours a dit…

bonjour bonjour, nous sommes en 2010 (novembre !) et nous revenons tout juste d'une semaine a Big Island. Je m'etais inspiree (et amusee !) de vos recits sur le blog avant de partir, alors je voulais vous remercier et vous laisser l'adresse du notre au cas ou vous souhaitiez vous rememorer de bons souvenirs ....
Aloha
Veronique
Blog : http://www.les-zamours-oz.blogspot.com/